Ecomusée Sous Marin Cannes@eric Barnabe Photographie 3 N

L'écomusée sous‑marin

un trésor à explorer sur l'île Sainte-Marguerite

Insolite, amusant et écologique. L’écomusée sous-marin mérite bien ces adjectifs. Sur le rivage sud de l’île Sainte-Marguerite, à quelques encablures de Cannes, on part à la découverte des immenses statues immergées de l’artiste Jason deCaires Taylor. Ces visages sculptés sont un lien fascinant entre la terre et la mer, l’Homme et la nature. Parés de nos masques et de nos tubas, c’est parti pour l’exploration de cette œuvre inédite !

Un projet tourné
vers l’Homme et la nature

Un magnifique lieu à repeupler

 

Au commencement de ce projet fou, un petit coin de paradis malheureusement déserté par les coraux et les poissons. Sur l’île Sainte-Marguerite, à l’aplomb du chemin de la maison forestière, ce paysage remarquable se devait d’être restauré et sanctuarisé. C’est ainsi que l’artiste Jason deCaires Taylor est entré en scène pour concevoir le premier écomusée sous-marin de France et de Méditerranée.

Des cannois… la tête dans l’eau

 

L’étonnante idée de Jason deCaires Taylor ? Fabriquer 6 statues d’une hauteur de 2 mètres et d’environ 10 tonnes chacune et les plonger sous 3 à 5 mètres de profondeur. À quelques brasses de la plage, on tombe nez à nez (c’est le cas de le dire) avec les visages moulés de véritables cannois, de 7 à 78 ans.

Coup de pouce à la biodiversité

 

En plus d’être originales, ces sculptures ont avant tout un objectif écologique. Fabriquées dans du matériau marin spécifique, elles sont un refuge de choix pour la vie aquatique. Petit à petit, les algues, les coquillages, les coraux et les poissons viennent s’y installer et redonner vie au lieu.

Dans la peau d’un explorateur

À la recherche du trésor sous-marin

 

Avec nos masques et nos tubas, on est de véritables aventuriers aquatiques. Ce territoire délimité et préservé du mouillage des bateaux est un formidable terrain de jeu ! Petit indice pour dénicher les 6 sculptures de l’écomusée sous-marin : elles se trouvent à une distance allant de 84 à 132 mètres du rivage. Il n’y a plus qu’à ouvrir bien grands les yeux au travers des masques de plongée !

Des apparitions fantastiques

 

On a de la chance, les magnifiques eaux claires des îles de Lérins et le sable fin qui tapisse le sol facilitent la recherche. Quelques brasses, un coup d’œil à droite, à gauche… Voilà une première sculpture ! Comme dans un rêve, c’est magique de voir ce visage apparaître et nous observer de son œil amusé. On a presque l’impression qu’il nous félicite de l’avoir trouvé. Accessible à tous librement, cet écomusée sous-marin est une expérience unique qui émerveille tout en sensibilisant à la protection de la Méditerranée et de ses écosystèmes.